22 septembre 2010 3 22 /09 /septembre /2010 20:26

           Eh bien voilà... Il y a un peu plus d'un mois, j'entamais cette série, Six Feet Under (voir ici), dont j'entendais beaucoup parler et qui ne m'avais jamais attirée plus que ça. J'en ressors à l'instant et, encore une fois, totalement bouleversé. La question que je me pose est : comment est-ce possible de créer des choses aussi magnifiques et aussi poignantes... Je suis particulièrement sensible aux films et séries dramatiques, aux fins de saisons impressionnantes à la Dr House ou Lost. Ca me reste dans la tête un moment et ça me travaille. Mais là, merde, ça atteint un sommet totalement dingue. Je crois que je vais affirmer que je n'ai jamais vu une fin de série aussi bouleversante... aussi aboutie, aussi incroyable et aussi parfaite. A quinze lieues du final de Lost, la fin de Six Feet Under m'a foutu une claque et je vais certainement rester quelques temps abasourdi.

          Attention, la suite de cet article n'a aucun intérêt pour vous si vous n'avez jamais vu la fin de la série.

   

Indice Spoiler : Spoiler3

 

six feet under 2

 

 -> Lire la suite...

         Je ferai un article plus tard sur les personnages de cette série, car il est intéressant de s'y attarder. C'est clairement une série à personnages, ça l'a été depuis le début, et ce pendant les 5 saisons. Pendant 63 épisodes, on suit le destin de la famille Fisher, l'évolution de chacun des personnages, et la fin de la série arrive avec une logique suprême.


six feet under         Il est clair que l'essentiel de la série aura particulièrement tourné autour d'un seul personnage : Nate. Toutes les saisons sont centrées sur ce personnage, sur ce qu'il lui arrive. Certes, tous les personnages sont traités avec profondeur et de façon incroyable, tous ont leur importance et leur charme, mais c'est quand même Nathaniel Fisher Jr qui reste le personnage le plus important. La série nous montre sa descente aux enfers, et la saison 5 signe sa mort, 3 épisodes avant la fin ultime. Rien que ceci, j'ai eu beaucoup de mal à l'encaisser, car il faut bien avouer que Nate a toujours été mon préféré, dans sa façon d'être. Son sourire rassurant, ses expressions, sa sensibilité, j'ai rarement été autant attaché à un personnage de fiction. L'acteur, Peter Krause, apporte beaucoup à la série, il fait un travail énorme. On assiste impuissants, pendant 5 saisons, au destin tragique de cet homme, à ses émotions, ses sentiments, et il est extrêmement difficile de le laisser partir. Ainsi, la fin de l'épisode 5x09 est déprimante et triste, avec ce fondu blanc et le nom qui apparaît :  Nathaniel Fisher Junior, 1965 - 2005  (fuck, je sais que ce n'est qu'une bon diou de série fictive, mais je suis encore sous le choc).

         J'avoue qu'à la suite de cet épisode, je me demandais bien ce qu'il pourrait se passer durant les deux derniers, puisqu'à ce moment précis, la fin de Nate était pour moi l'aboutissement de la série tout court. Mais il aurait été idiot de ma part d'oublier tous les autres personnages, avec qui on a également souffert pendant 60 épisodes. Car il est clair que l'histoire n'est pas uniquement centrée sur Nate, loin de là. On a ici le portrait d'une famille complète. La série devait nécessairement se garder 2 heures supplémentaires pour traiter son sujet de prédilection : le deuil. Le spectateur est lui aussi presque en deuil, mais de voir tous les personnages souffrir et pleurer, c'est affreux et déprimant. Ruth, Claire, David, Brenda, Georges, tout le monde y passe et pleure la mort de leur proche. Ils sont sous le choc, tout comme nous, et c'est traité de façon magnifique. J'admets avoir été un peu apeuré, en voyant le dernier quart d'heure arriver, car il ne s'était finalement pas passé grand chose dans ce double épisode final. On voit surtout les personnages évoluer avec leurs enfants. Brenda a peur pour la santé de son bébé, Willa, Ruth tente de garder Maya, tandis que David et Keith s'occupent de leurs deux enfants adoptés. Et la seule chose que j'avais en tête, c'était : "mais on s'en fout de ces gosses, montrez-moi tout ce que vous avez pour finir cette sublime série de façon magistrale". Et je n'ai pas été déçu, puisque les 6 dernières minutes de la série sont tout simplement indescriptibles. Comme à mon habitude, je me passe cet extrait en boucle et je me demande encore comment des scénaristes peuvent réaliser des conclusions aussi bouleversantes...


 


 

six feet under 4          Cette conclusion est forte, très forte. C'est pour moi la fin de série la plus réussie que j'ai jamais vu. Le début de cette vidéo est tellement triste que j'en pleure en écrivant ces lignes. Claire prend la voiture, en route vers un futur à New York. En regardant dans son rétroviseur, elle voit une dernière fois Nate courir vers la voiture, et disparaître petit à petit... Cette scène me prend aux tripes à chaque fois que je la vois. Nate qui court, exactement comme s'il faisait son jogging habituel, et qui disparaît, c'est à la fois sublime et triste (je vous jure que je suis entrain de chialer, j'ai du mal à m'en remettre). Suite à ceci, Claire se met à pleurer au volant de sa voiture et là, c'est vraiment poignant, car comme elle, on ne peut pas supporter de le voir partir ainsi. S'ensuit alors un tas de scènes toutes plus émouvantes les unes que les autres. On voit le destin de chacun des personnages à vitesse grand V, notamment leurs morts. Des écrans blancs avec les noms de nos personnages principaux s'affichent les uns après les autres, et c'est absolument insoutenable, après tant de temps passé avec eux. Je me demande comment quelqu'un pourrait être insensible à toutes ces images...

six feet under 6         C'est Ruth qui meurt la première, avec ses deux enfants à son chevet, ainsi que Georges, qui pleure. Avant de mourir, elle aperçoit son défunt mari Nathaniel Fisher Senior, joué par l'admirable Richard Jenkis, ainsi que son fils Nate, qui la regarde avec son éternel sourire (que cet acteur peut être parfait !). Puis viennent les morts de Keith, David, Rico, Brenda, le mariage de Claire qui nous indique quand même que la vie continue, et pour finir, la mort de Claire... Ces 6 décès sont accablants et donnent une conclusion parfaite à cette série avec une apothéose d'émotion. Tout s'enchaîne avec une telle rapidité... Des personnages attachants, qu'on a suivi du début à la fin, et qu'il est bien difficile de quitter après tant d'heures passées avec eux.


six feet under 7

six feet under 5         De plus, toutes ces séquences passent sur un fond de musique particulièrement bien choisi, il s'agit de "Breathe Me" de Sia. Déprimante, belle, je vais me la passer en boucle un bout de temps. La toute fin nous montre finalement Claire, en route vers son destin et une longue vie bien remplie... L'actrice est absolument géniale dans cette scène finale, où elle quitte pour la première fois de sa vie le cocon familial, en route vers l'inconnu. Elle devient alors finalement l'enfant Fisher le plus intéressant des trois. Il est d'ailleurs bouleversant de penser qu'entre la mort de Nate et celle de Claire, 80 ans ont passé, et qu'elle a certainement toujours continué de penser à ses frères pendant tout ce temps. Bref, un dénouement qui est censé nous dire que la série a traité de la vie autant que de la mort, et qu'elle s'achève sur une note positive, mais ça n'est pas mon ressenti car je trouve ce final vraiment démoralisant. Il est là pour nous rappeler qu'on va tous mourir et qu'il faut absolument qu'on profite du temps qui nous est compté. Une très bonne morale qui correspond bien à l'ambiance de la série.

         Désolé, cet article est bien court pour résumer toute l'intensité de l'émotion qui passe dans ce final, mais comme vous l'avez peut-être senti, je viens de subir un sacré choc émotionnel et je vais avoir du mal à m'en remettre pour ce soir. Je crois que je n'ai jamais autant pleuré devant une série ou un film... Les fans de la série me comprennent certainement.


six feet under 14six feet under 8six feet under 9six feet under 10six feet under 11six feet under 12six feet under 13



 
         Voir aussi : Six Feet Under (découverte), Six Feet Under (série et personnages).






Partager cet article

Published by Sebmagic - dans Séries TV

commenter cet article

Commentaires

Sandra 26/06/2013

Je suis tout à fait d'accord avec cette article concernant la fin de la série. Je viens d'enchaîner toutes les saisons en quelques semaines, hier soir j'ai regardé les 3 derniers épisodes et ça m'a complètement bouleversée. De toute les séries que j'ai regardé, c'est celle-ci qui m'aura le plus touchée. Elle mérite vraiment d'être regardé, une bonne leçon de moral sur la vie!

mich 03/09/2013

Magnifique série...Très belles leçons sur le sens de la vie...J ai fini la saison 5 hier ,et je suis complètement bouleversé...

Fred Austère 04/12/2013

J'ai regardé les trois derniers épisodes il y a quelques jours, j'en suis encore sous le choc de ce final magnifique. Je suis quelqu'un qui ne pleure jamais et encore moins pour une fiction, mais là, j'ai littéralement explosé! Grosse crise de larmes. Truc de fou ^^ La dernière vision de Nate dans le rétro est... y'a pas d'mots! La meilleure fin que j'ai jamais vu. Du coup j'arrête pas de me passer "Breathe me" toute la journée! Je compte bien acheter le coffret intégral en dvd, j'me sens vraiment con de pas avoir regardé cette superbe série plus tôt. Elle est devenue en l'espace de quelques semaines ma série préférée et de loin! (Claire 102 ANS!!! chapeau)

Noe 21/12/2013

J'ai visionné le dernier épisode de la série après avoir lu sur un article du net :"En matière de dernier épisode d’une série, tout le monde est d’accord, Six feet under est le maître étalon. C’est presque devenu un lieu commun de s’extasier devant le final de cette très grande série." j'ai trouvé qu'il y avait de l'idée sur la fin mais je n'ai pas été extasié. Ce qui m'a empeché de regarder cette série c'est la mère ruth et la fille claire et leur le pathos qui sont supportables dès les premiers épisodes. Dommage :(

Még 17/04/2014

Un grand moment de télé ! Cette chanson me plonge à chaque fois dans une nostalgie pas possible depuis que j'ai regardé cette série. J'étais également sous le choc. Tu décris à merveille ce que l'on peut ressentir devant cette merveilleuse fin de série !

Identity

  • : Vol au-dessus du 7e art
  • Vol au-dessus du 7e art
  • : Critiques subjectives d'un amoureux du cinéma.
  • Contact

Recherche Du Bonheur

Syndication (RSS)

http://idata.over-blog.com/3/93/29/14/hatRSS_white.png

Ne le dis à personne

 

Il est strictement interdit de redistribuer, copier, republier le contenu de ce blog sur votre site, blog ou forum

  Ce blog est sous la protection des Droits d'Auteur et de la Propriété intellectuelle. © Vol Au-Dessus du 7e Art & Sebmagic 2010 - 2014.

 

_______________

 visiteur(s) en ligne

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -